Marie Garnier

Marie Garnier

QUELQUES EXTRAITS

EXTRAITS "LE NID DES PAPILLONS" 


Au lieu de me plaindre de ce que la rose a des épines,

je me félicite que l'épine soit surmontée de roses

et que le buisson porte des fleurs.  

Joseph Joubert.

_________________________________________________________________________

"Le sujet, je l'ai tout prêt, pas besoin de le chercher,

mais comment faire, par où commencer ?"

 

"J'ai un peu de mal à imaginer que quelqu'un sera attiré

par cet inconnu, ce monde du silence et des non-dits."

 

"Je me suis retrouvée projetée dans cet univers décalé

sans y être préparée, sans même avoir conscience

qu'il existait."

"Si j'avais pu simplement le connaître, je l'aurais regardé

ou bien ignoré ?"

 

"J'aurais tellement voulu avoir cette chance de le regarder.

Ce recul pour mieux le connaître.

Cette maturité pour simplement le comprendre.

Je n'arrive pas à savoir si ma curiosité m'aurait mené un jour

vers cette différence.

Je ne sais pas si je vais supporter d'ouvrir mon jardin secret.

J'ai peur qu'il soit piétiné, sali, je dois pourtant laisser

parler mon coeur."

 

"Mon monde, notre monde, ces deux mondes si proches

et pourtant si lointains, si familiers et pourtant si mystérieux."

 

"Je vais enfin pouvoir déchirer cette toile d'araignée,

sortir de cette prison où j'ai enfermé tout le monde,

du moins je le pense.

Je vais chercher la solution, le remède miracle,

le coup de baguette magique, rien d'autre."

 

"Même dans les périodes les plus sombres de mon combat,

quand le doute prédomine, mes pleurs se transforment en rires

dès que ses yeux bleus croisent les miens.

Je regarde Anaïs et toutes mes angoisses, mes peines

sont effacées, pulvérisées.

Ces épreuves qui deviennent des challenges, ces petits riens

qui deviennent des victoires."

 

"Tu me donnes ce que tu as de plus précieux, ta vie,

ta vie à conduire sur ce chemin peuplé d'embûches.

Tu as fait de moi tes yeux, tes jambes, ta voix.

Nous ne sommes plus qu'un, nos corps ne font qu'un,

notre coeur ne fait qu'un."

 

"Je vais faire pour toi ce que j'ai toujours fait, t'aimer,

te protéger.

Prends mes bras, mes jambes, mon énergie, avance avec moi

vers le bonheur que tu m'as montré.

Tu es la pureté, l'innocence, la douceur et la joie de vivre.

D'étape en étape tu me fais grandir, tout en toi mérite le respect,

ton courage, ton sourire.

Je t'aime ma fille tu es ma fierté, allez viens, nous allons

construire ensemble notre plus beau château."

__________________________________________________________________________

 

Voilà, en ce début d'année 2011, j'avais envie de vous offrir ce cadeau, ces quelques lignes, 

ces quelques mots pour tous les papillons du monde.

 

Merci à vous tous pour tous les messages merveilleux que vous

nous avez adressé courant 2010.




02/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 57 autres membres